Des nouvelles du U10D1

CSB faviconLes U10D1 n’ont pas connu la victoire au cours de ces deux derniers matchs mais, franchement, c’est tout comme. Mercredi 11 juin, sous une pluie aussi froide que mélancolique, nos p’tits gars ont su réchauffer le cœur de leurs supporters par un jeu particulièrement inspiré, forçant leurs adversaires du Panellinios à se replier constamment en défensive. Car c’est majoritairement en territoire adverse que les Boucaniers se sont exprimés ce soir-là, situation à laquelle, il faut bien le dire, nous ne sommes pas nécessairement habitués.
Ainsi, le score de 3-3 a quelque chose de trompeur et les sourires de nos enfants au moment du coup de sifflet final, chassant les derniers nuages de la soirée, identifiaient sans peine les véritables gagnants de ce match. Samuel Décarie-Limoges, avec un superbe doublé, et Dieylani Viens-Sow ont marqué pour les Boucaniers.
Une semaine plus tard, sur la (haute) pelouse du fantomatique Parc Loyola, nos garçons se sont payé la traite d’un véritable festival offensif. Étienne Lochon, formidablement combatif comme toujours, a mené l’attaque des siens avec un triplé. Dieylani Viens-Sow, avec sa finesse habituelle, Elijah Reynaud, en pleine éclosion, Loïc Brière, bien teigneux, et Declan Miles, torse bombé et le sourire fendu jusqu’aux oreilles d’avoir compté son premier but à vie, ont tous rempli le filet du NDG Panthers. Mais tous ces buts ne furent cependant pas suffisants et nos Boucaniers se sont inclinés 7-9. Parfois mal à l’aise sur une surface naturelle particulièrement lente, notre équipe faisait face à des joueurs plus costauds et plus physiques qui faisaient la part belle au jeu aérien. Quelques uns de leurs buts ont d’ailleurs été marqués de loin, laissant nos défenseurs et notre gardien, tout de même brillants ce soir-là, complètement impuissants.
Ceci dit, nos joueurs ont compensé leur petite taille par des déplacements de balle parfois éblouissants. Multipliant les passes courtes et les une-deux, nos p’tits gars ont plus d’une fois subjugué la défensive adverse et, du même coup, soulevé l’enthousiasme de leurs parents. Au bout du compte, nous avions tous oublié le pointage et ce sont des cœurs légers et éclairés par de fort belles promesses qui sont rentrés à la maison ce soir-là.
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.